Chroniques

Festival d’Aix-en-Provence / Grand Théâtre de Provence
 -  16 juillet 2016

Pelléas et Golaud remontant vers la sortie de la grotte, puis faisant face à la mer, ce doit être pour un tel cadeau divin que l'opéra de Debussy resurgit à Aix-en-Provence, laissant au festival, depuis sa dernière production...

voir
 
Staatsoper (Opera Stabile), Hambourg
 -  9 juillet 2016

Figure majeure de la vie musicale d’Hambourg au siècle de Bach, Georg Philipp Telemann a enfanté une des plus prolixes productions de l'histoire, qui n'a pas oublié le genre lyrique. La Staatsoper de la cité...

voir
 
Opera North / Royal Festival Hall, Londres
 -  3 juillet 2016

En toute logique, la semaine londonienne s’achève avec Götterdämmerung, troisième et dernière journée du Ring des Nibelung suivi au Royal Festival Hall dans la version semi-scénique de Peter Momford pour...

voir
 
ManiFeste / Centre Pompidou, Paris
 -  2 juillet 2016

Avant les quarante ans de l’Ircam, la saison prochaine, savourons aujourd’hui le final d’une édition ManiFeste placée sous le signe de l’Arte Povera – résonnance à l’exposition sise...

voir
 
Opera North / Royal Festival Hall, Londres
 -  1er juillet 2016

Une journée de relâche nous revigora pour mieux retrouver l’armada des dieux qui se jouent des hommes, avec la deuxième journée de l’épopée wagnérienne. Après un Rheingold assez prometteur, c’était une...

voir
 

l'objet sonore

1 CD WERGO (2016)
- WER 7337 2
CD

Des trois opus qui font le programme de ce nouveau CD WERGO paru dans ces mêmes mois qui virent la reconstitution à Budapest de la première production de l’opéra Lear (1978) et la création d’une nouvelle mise...

voir
 
2 CD Atelier Lyrique de Tourcoing (2014)
- 2-134374
CD

Parti passer deux ans à la Villa Médicis grâce à sa cantate Atala (1861), Théodore Dubois (1837-1924) revient à Paris avec le sentiment d’entrer dans la réalité. Maître de chapelle à Sainte-Clotilde, puis à la...

voir
 
2 CD WERGO (2014)
- WER 6412 2
CD

Jouée par le Chicago Symphony Orchestra, l’Ensemble Modern, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, celui de l’Académie du Festival de Lucerne ou encore l’Ensemble Intercontemporain, la musique du...

voir
 
1 CD Hortus (2015)
- 712
CD

Quatre compositeurs font le programme de ce disque, quatre créateurs venus d’horizons si divers que Paris, Liège, Sydney et Francfort. Lorsqu’elle écrit son Nocturne pour violon et piano, en 1911, Lili...

voir
 

1 CD Daphne 1004

Natif de Brescia, Marini (1597-1665) exerça, à l’âge de dix-huit ans, son activité à Venise au service de la Seigneurie et de la chapelle de San Marco, sous la direction de Monteverdi....

Edito

juillet 2016

Mes poèmes et tout spécialement Poésie pour pouvoirJe rame et Agir, je viens, sont déjà parlés. Une voix intérieure les dit et fortement. Qui ne l’entend pas ne l’entendra jamais, quel que soit le moyen employé. Au contraire, il en sera plus loin. Pierre Boulez, qui n’est pas n’importe qui, crut – je l’avais prévenu pourtant – qu’une composition musicale à l’orchestration puissante ajouterait quelque chose ou au moins traduirait directement (!) ce dont il s’agit dans ce poème. L’œuvre après deux auditions dut être retirée.

Lettre à Michel Mathieu
Henri Michaux (24 janvier 1979)

dossier

Andrea De Carlo, maître d’œuvre du Stradella Project
Ces dernières semaines paraissait dans les bacs “Santa Editta, vergina e monaca, regina d’Inghilterra”, oratorio à cinq voix et basse continue d’Alessandro Stradella. À la tête de son Ensemble Mare Nostrum, Andrea De Carlo s’est lancé dans une vaste intégrale discographique de l’œuvre du Romain, The Stradella Project, induisant l’édition chez Arcana (Outhere music) d’enregistrements effectués lors du Festival Stradella créé à Nepi par le gambiste italien. Dès les premiers pas, l’articulation instrumentale toute personnelle de l’interprétation et la présence passionnante du chant nous donnèrent envie d’en savoir plus [photo d’Allison Zurfluh]…
voir
 

Partenariat

Les personnes qui ont eu la chance d'entendre les Kurtág jouer en concert se rappellent l'incroyable qualité et la sensibilité du son qui toujours caractérisa leur jeu pianistique – ce que le disque capture le moins, d’ailleurs. Mais l’enregistrement montre à coup sûr la forme claire, la sensibilité à la structure, les agogiques nuancées, la souplesse et leur technique étonnante. Voici des archives de la Radio Hongroises, datant de 1955 à 2001. (1 CD BMC Records 233)

Anaclase

Régulièrement l’équipe décerne une Anaclase! aux sorties d’albums qui ont attiré son attention.