Chroniques

Opéra national du Rhin, Strasbourg
 -  22 septembre 2017

Inspiré par la prose d’Elfriede Jelinek, Kein Licht. fut créé par la Ruhrtriennale, le 25 août dernier. Ses trois parties évoquent plusieurs étapes du désastre nucléaire de Fukushima, en mars 2011, soient...

voir
 
Opéra national de Paris / Amphithéâtre Bastille
 -  21 septembre 2017

Si vous n'avez pas le moral en ce creux d'après la rentrée, rendez-vous avec de joyeux lurons autoproclamés dans la brochure de salle. Le Quintette de cuivres de l'Opéra national de Paris revient d'...

voir
 
Opéra national de Paris / Palais Garnier
 -  20 septembre 2017

La patience induite par les circonstances présente parfois des vertus. Contraint par l'aura événementielle de la nouvelle production du Così fan tutte commandée à Anna Teresa De Keersmaeker, notre média dut attendre...

voir
 
Opéra royal de Wallonie, Liège
 -  19 septembre 2017

L'histoire de Manon Lescaut, comme l’on a vite appelé le roman populaire de l'abbé Prévost paru en 1731 sous le titre Histoire du chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut, circule depuis bientôt...

voir
 
Festival Terpsichore / Salle Érard, Paris
 -  15 septembre 2017

Aujourd’hui débute la quatrième édition du Festival Terpsichore qui, jusqu’au 12 octobre, accueillera les amateurs du répertoire baroque dans divers lieux parisiens (Église Saint-Thomas d’Aquin, Temple...

voir
 

l'objet sonore

Le mot et le reste (2017) 336 pages
- ISBN 978-2-36054-291-3

En évoquant le mur de Berlin et la fin de la guerre froide dans le titre des précédents ouvrages de sa trilogie [lire nos critiques du volume 1 et...

voir
 
1 CD Wergo (2014)
- WER 7322 2
CD

Tant connaisseur de la musique de ses contemporains que de celle de la Renaissance, Mark Andre, compositeur français né en 1964 (initialement dénommé Marc André, il décida de germaniser son nom), ne s’est pas contenté de...

voir
 
3 SACD Cybele Records (2017)
- KiG 008
CD

Marqué par une éducation humaniste et chrétienne, de même que par sa pratique de l’orgue baroque, Bernd Alois Zimmermann (1918-1970) a le malheur d’intégrer certaines campagnes militaires de la Seconde Guerre mondiale...

voir
 
1 DVD Bel Air Classiques (2017)
- BAC 136
DVD

En mars 1926, comme nous l’apprend un courrier adressé à Anton von Webern, l’ultime opéra de Schönberg (1874-1951) n’est encore qu’une ébauche de cantate intitulée Moses am brennenden Dornbusch (...

voir
 

1 CD Alpha 367

Né après Schütz et avant Bach, Buxtehude (1637-1707) fut connu par nombres de copies qui le sauvèrent de l’oubli. Les sept sonates en trio de l’opus 1 (BUXWV 252-258) sont ici jouées....

Edito

septembre 2017

Il est hors de doute qu’aujourd’hui, dans quelque pays que ce soit, on songe moins que jamais dans les programmes à favoriser l’art et le progrès. Et pourtant qu’auraient donc eu les musiciens à jouer, qu’auraient donc eu les chefs à diriger si les générations d’avant la nôtre s’étaient pareillement conduites ? Comment Haydn, Mozart et Beethoven auraient-ils pu se faire connaître et survivre si aucun chef n’avait eu la conscience et le courage de satisfaire à ses devoirs artistiques et moraux en donnant leur musique ? […] Si des exécutants sont encore rebutés par l’aspect de partitions qui sont depuis longtemps devenues familières aux musiciens instruits, alors ils sont coupables, et sans circonstances atténuantes.

Arnold Schönberg (1934)

dossier

à la rencontre de Zad Moultaka
Dans la grande salle de l’Arsenal de Metz, le 7 avril, l’Orchestre national de Lorraine, confié à la baguette de Julien Leroy, créera Noujoum, nouvelle œuvre de Zad Moultaka [photo Jean-Baptiste Millot]. Pluriel de nejmé, qui en arabe veut dire étoile, les sept épisodes de cette pièce ouvriront l’écoute vers un ciel imaginé. À l’occasion de la première de ses Exercices de lumières par les ensembles Mezwej et Concerto Soave, nous rencontrions le compositeur franco-libanais qui évoquait sa résidence multifacettes à Metz, ainsi que ŠamaŠ, la grande installation qu’il prépare pour la Biennale de Venise (Pavillon du Liban)…
voir
 

Partenariat

D’Ottorino Respighi (1879-1936), les poèmes symphoniques Fontaines de Rome et Pins de Rome font le portrait d’une ville légendaire, usant d’une riche palette orchestrale. À l’occasion de leur centenaire, les pianistes Giulio Biddau et Norberto C. Respighi les enregistrent à quatre mains pour le label Evidence (EVCD 035). On pourra également entendre les deux artistes en récital, le 2 octobre prochain, à l’Institut culturel italien de Paris.

Anaclase

Régulièrement l’équipe décerne une Anaclase! aux sorties d’albums qui ont attiré son attention.