Inscription newsletter

Chroniques

Opéra Grand Avignon
 -  13 avril 2014

Créée à l’Académie royale de musique en 1702, puis remaniée sous Louis XV pour sa reprise vingt-sept ans plus tard, cette tragédie lyrique d’André Campra retrouvait les planches sous l’initiative de Jean-Claude...

voir
 
Opéra national de Lyon
 -  11 avril 2014

Sur la scène comme dans la fosse de l’Opéra national de Lyon, les soirs se suivent sans se ressembler – le mot est faible... Après avoir vu et entendu la représentation du Peter Grimes qui ouvrait le cycle...

voir
 
Opéra national de Lyon
 -  10 avril 2014

Serge Dorny, lequel conservera finalement son poste de directeur de la salle lyrique lyonnaise après l’avortement de son installation à la tête de la Semperoper de Dresde, a instauré, il y a quelques années, la présentation...

voir
 
Salle Pleyel, Paris
 -  9 avril 2014

Si l’on sait Cornelius Meister volontiers défenseur du répertoire romantique et jeune wagnérien désormais confirmé (il dirigeait le Ring à Riga au printemps dernier), c’est essentiellement dans la musique de...

voir
 
Grand Prix Lycéen des Compositeurs / Théâtre du Châtelet, Paris
 -  7 avril 2014

Comme chaque année, une poignée de compositeurs préalablement « nominés », dont l’œuvre fit l’objet d’une parution discographique dans les mois précédents, a sillonné nos régions et ses...

voir
 
Théâtre des Bouffes du nord, Paris
 -  7 avril 2014

Des quatre œuvres données ce soir aux Bouffes du nord, trois sont des raretés que Jean-Guihen Queyras [photo] et l’Ensemble Resonanz proposent de relier à Vienne et à l’aboutissement atteint par...

voir
 
Theater, Bâle
 -  6 avril 2014

Œuvre majeure de l'écrivain suisse Robert Walser, Schneewittchen appartient à la catégorie des « dramolets » – néologisme de l'auteur pour désigner des textes « ...

voir
 

l'objet sonore

2 DVD Arthaus Musik (2013)
- 101 677
DVD

Violoniste durant son enfance à Mannheim, élève de Salieri à Vienne puis directeur du Théâtre de la Cour à Munich, l’Allemand Peter von Winter (1754-1825) s'avère un lien entre les trouvailles scéniques de Mozart (...

voir
 
1 CD OPMC Classics (2013)
- 008
CD

En complément d’une série de concerts répartis sur quatre week-ends, le trentième anniversaire du Printemps des arts de Monte-Carlo est marqué par une parution discographique regroupant avec goût trois opus pour...

voir
 

1 coffret 2 CD Deutsche Harmonia Mundi 88883703852

Cet opéra de Provenzale (1624-1704), sur un livret d’Andrea Perrucci, réunit jennifer Rivera (Stellidaura), Carlo Allemano (Orismondo), Adrian Strooper (Armidoro), Enzo Capuano (Giampetro) et Hagen Matzeit (...

en echo

Produire le temps

Nombre d'expériences humaines se déroulent dans une temporalité construite. C'est le cas de toute situation de communication vivante. Le concepteur – compositeur, scénariste, conférencier – élabore son déroulement temporel en préfigurant le processus au moyen de supports techniques de représentation – partition, scénario – formalisant une temporalité latente. Ces outils techniques reposent sur des représentations abstraites du temps – séquentiel, linéaire, orienté, cyclique – issues de théories mathématiques et physiques, qui définissent, autour des concepts d'instant et de durée, des structures et mesures du temps. Produire le temps est un ouvrage collectif  issu du colloque interdisciplinaire organisé en juin 2012, auquel ont collaborés Yves André, Gérard Berry, Antoine Bonnet, Nicolas Donin, Laurent Feneyrou, Patrick Flandrin, Jean-Louis Giavitto, Philippe Manoury, François Nicolas, Thierry Paul, François Regnault, Pierre-André Valade et Hugues Vinet. (Éditions Hermann) en savoir plus

coffret Mahler par Boulez

« J’ai découvert la musique de Mahler dès 1958, à travers ses Lieder, confie Pierre Boulez […]. Mon intérêt alla d’abord à Schönberg, Berg et Webern car, dans ma jeunesse, Mahler n’était pas joué en France. Aussi l’ai-je découvert après coup, comme un précurseur de la Nouvelle École de Vienne. » Ce coffret comprend les neuf symphonies du compositeur, enregistrées par des orchestres américains ou autrichiens (avec Christine Schäfer et Michelle DeYoung dans la Deuxième, Anne Sofie von Otter dans la Troisième, Juliane Banse dans la Quatrième), mais aussi Das klagende Lied (Dorothea Röschmann, Anna Larsson, Johan Botha), Des Knaben Wunderhorn (Magdalena Kozena, Christian Gerhaher), Lieder eines fahrenden Gesellen, Kindertotenlieder (Thomas Quasthoff, Violeta Urmana, Anne Sofie von Otter) et Das Lied von der Erde (Violeta Urmana, Michael Schade). (1 coffret 14 CD Deutsche Grammophon 00289 477 9528) en savoir plus

Edito

31 mars 2014

aujourd’hui
lundi 31 mars 2014, affiche l’éphéméride… en écho à notre précédent édito, faut-il rappeler qu’il y a tout juste cent quatre-vingt-quatorze ans Armand de Vignerot du Plessis (duc de Richelieu), alors Président du conseil des ministres de la seconde Restauration, restreignait les libertés individuelles et rétablissait la censure de la presse en France ? On préfèrera fêter un charmant deux cent quatre-vingt-deuxième printemps à la mémoire du grand Joseph Haydn ! Plus proche de nous, puisqu’on célèbre son deux cent cinquantenaire cette année, il y a Jean-Philippe Rameau dont fut précisément créée le 31 mars 1745 la volontiers grotesque Platée, comédie lyrique actuellement à l’affiche de l’Opéra Comique

dossier

Printemps des arts de Monte-Carlo, l'édition des trente ans
Ce soir l’Orchestre Philharmonique de Liège, avec le violoniste Lorenzo Gatto et sous la direction de Christian Arming, inaugurera la trentième édition du Printemps des arts de Monte-Carlo par un programme Lekeu, Glazounov et Scriabine. Ce festival passionnant se déclinera en cinq week-ends. Comme à son habitude, le compositeur Marc Monnet, qui en est le directeur, a imaginé une nouvelle façon de vivre l’expérience du concert. Outre deux portraits (Joseph Haydn et Alexandre Scriabine), il nous convie à découvrir la culture traditionnelle japonaise, mais aussi à entendre treize créations mondiales commandées à nos contemporains. Au fil de cette conversation, il nous en dit un peu plus…
voir
 

Partenariat

Publié dans le cadre des célébrations prévues jusqu’au milieu de l’été, cet enregistrement présente dix-huit mélodies inédites au disque du compositeur français Félicien David (1810-1876), lesquelles répondaient à l’engouement des mélomanes pour des pièces simples pour voix et piano, destinées à être jouées dans les foyers aristocratiques et bourgeois. Leur diffusion est fulgurante et permet au jeune compositeur de se faire connaître du grand public. Une vogue schubertienne souffle alors sur Paris, et Félicien David se voit désigné comme le Schubert français. (1 CD Aparté AP 086)

Anaclase

Régulièrement l’équipe décerne une Anaclase! aux sorties d’albums qui ont attiré son attention.